J’ai le goût de vous interpeller à PRIER pour la clientèle de la SOUPE de la CATHÉDRALE, pour la pastorale qui se vit ici à chaque jour et qui fait une différence dans la vie et la souffrance des personnes. Une prière, ça ne coûte rien et ça fait un grand bien.  Le pape François nous interpelle depuis des années à faire de la pastorale auprès des plus démunis de nos milieux, ces marginalisés qui vivent à proximité. Il nous parle de pastorale en dehors de cadre traditionnel de l’Église. Je peux vous affirmer que c’est ce que nous vivons ici chaque jour : Amour, patience, non jugement, écoute, accueil. Ces valeurs de l’évangile sont vécues au quotidien, au sous-sol de la Cathédrale.

«Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.”, dit Jésus. Mt 25, 45

 

Annie Poirier, agente de pastorale sociale